Le coaching ne fonctionne pas toujours …

Le coaching ne fonctionne pas toujours …

Un dimanche soir, je reçois un sms  » Bonjour, j’ai longuement réfléchi mais j’ai finalement décidé d’arrêter le coaching car je n’y trouve plus mon compte. Merci beaucoup de ton aide et à bientôt. P. « .

Voilà le sms que je reçois un dimanche soir vers 22h.

Ma première réaction : « Mais pourquoi ? Qu’est ce qui s’est passé ? Qu’est-ce qui ne va pas? »

Je me remémore notre dernière séance de travail : Philippine désabusée, insatisfaite, ne voulant pas rencontrer d’autres jeunes pour mieux comprendre les filières de formation, le contenu des cours…

Philippine a 23 ans, licence de psychologie en poche, elle a passé son bac à San Francisco. En raison du coût des études aux Etats-Unis, ses parents n’ont pu lui offrir la possibilité de poursuivre dans un collège américain et elle est revenue en France s’inscrire à la fac. Après avoir recommencé sa première année, elle décide de s’accrocher et de poursuivre dans cette voie.

Quand elle obtient sa licence, elle demande à ses parents de partir une année à l’étranger. Devinez-où ? Aux Etats-Unis, évidemment ! Elle est fille au pair en Californie pendant une année et en parallèle fait des extras pour une agence d’évènementiel. Elle participe à l’organisation de mariages, d’anniversaires. Elle adore rencontrer de nouvelles personnes, créer des décors, choisir des DJs et gérer la logistique sur des sites prestigieux.

Mais de retour en France, elle s’interroge sur la suite à donner à ses études. Quand je la rencontre pour la première fois, elle est un peu déboussolée voire désabusée et ne sait pas par quel bout prendre les choses. De nature plutôt joyeuse, elle sait faire illusion et donner l’impression d’être enthousiaste. Mais elle n’y arrive pas.

Après 4 séances de travail, elle baisse les bras. Elle ne trouve pas les ressorts pour être proactive et reprendre les rênes de son parcours scolaire.

Malgré mon enthousiasme, ma bienveillance et une stimulation permanente, Philippine de « fait pas le job » : aucune recherche, aucune rencontre, aucune envie de découvrir de nouveaux schémas de pensée.

ET c’est là que je me rends compte que je n’ai pas le pouvoir de mettre en action une jeune femme qui n’a pas envie d’avancer.

Le changement vient seule de toi,Philippine, de tes efforts et tes actions. Je peux t’aider, te soutenir, te motiver et t’accompagner mais je ne peux avancer seule sur le chemin de ta vie.

Tags:
Aucun commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.