Coaching Orientation pour les jeunes

coaching orientation jeunes BestFutur

Coaching Orientation pour les jeunes

La question de l’orientation est désormais centrale et il faut prendre au sérieux la notion de parcours. Pour réussir à s’orienter ou à se réorienter, voici les cinq étapes clefs :

La première étape est de poser les bases du nouveau projet. Ne pas se laisser « embarquer » par son entourage, par les filières prestigieuses est une véritable prise de conscience à opérer. Ouvrir les yeux et son esprit est primordial pour savoir où aller.

Mais comment agir quand on ne sait pas ce qu’on cherche ? On n’est pas obligé de trouver sa voie tout de suite. La vie est suffisamment longue pour prendre le temps d’aller vers ce qu’on aime.

2. Repérer ses qualités

Pour faire émerger les pistes, un premier état des lieux s’impose. Cette étape n’est pas naturelle et le jeune peut avoir besoin de son entourage pour réfléchir à ces questions :  quelles matières ai-je aimé à l’école ? Quels étaient mes jeux préférés ? Quels métiers me faisaient rêver ?

Un autre objectif important est de pouvoir repérer ses qualités, compétences et valeurs.

Pour trouver les réponses, il faut se poser les bonnes questions. » Exemple : quelles sont les activités où je ne vois pas le temps passer ? Qu’est ce qui me donne de l’énergie ? Quels sont les sujets autour desquels j’aime échanger, réfléchir ?

On doit prendre le recul nécessaire pour savoir à quoi on aspire et choisir à bon escient,

3. Se documenter

Le Web regorge d’infos sur l’emploi et la formation mais mieux vaut s’appuyer sur les lieux ressources. Les PAIO (Permanences d’accueil, d’information et d’orientation) et les Missions locales accueillent tous les jeunes de 16 à 25 ans afin de guider leurs choix de formation. Les CIDJ (Centre d’information Jeunesse) informent sur les secteurs. Les SCUIO (Services communs universitaires d’information et d’orientation) conseillent les étudiants en matière d’orientation au sein des Universités.

Ne vous perdez pas dans la masse d’informations qui est mise à votre disposition mais allez à l’essentiel en fonction des questions et réponses aux interrogations précédentes.

4. Confronter ses idées à la réalité

Si vous aimez l’Art depuis toujours et que votre rêve consiste à devenir conservateur alors je demande toujours de prendre contact avec des étudiants qui évoluent dans ce métier voire des professionnels qui exercent le métier ciblé.
Ensuite, il faut aller chercher les formations qui mènent à cette activité et se renseigner sur les débouchés réels.
Pour mieux appréhender l’environnement, la meilleure solution est de discuter avec des personnes qui connaissent bien les métiers.

5. Établir un plan d’action

Une fois convaincu par la pertinence du projet, vous devez le valider en repérant les moyens qui vont permettre de le concrétiser. Là aussi, la recherche documentaire et les échanges permettent d’envisager les solutions, en matière de formation notamment.

Si vous êtes dans une année de transition post bac parce que vous n’avez pas choisi la bonne voie, profitez de ce temps pour faire un service civique, partir à l’étranger et améliorer ses compétences linguistiques.

Tout est bénéfique à la construction du projet à partir du moment où vous êtes actif.

Aucun commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.