Parents et orientation scolaire : un nouveau job !

Parents et orientation scolaire

Parents et orientation scolaire : un nouveau job !

Nouvelle année ET nouveau job pour les parents : Orientateurs !

Chaque parent rêve du meilleur pour ses enfants et toutes les études montrent qu’ils sont les meilleurs accompagnateurs pour les aider à trouver leur voie.

Un français travaille en moyenne 8 heures par jour, passe à minima une ½ heure dans les transports pour chaque trajet.
Si nous ajoutons le temps dont nous avons besoin pour être présentable c’est-à-dire prendre une douche, se sécher les cheveux, se maquiller pour les femmes, s’habiller, nous en sommes au bas mot à 10 heures déjà occupées chaque jour et ce tous les jours de la semaine.
Sur cette base, il vous reste 14 heures dans une journée.
Si vous soustrayez 7 heures de sommeil, il ne vous en reste plus que 7.
Si pendant ces 7 heures, vous faites quelques courses, vous allez chercher de l’essence, vous cherchez vos clés que vous égarez sans cesse, vous réglez deux ou trois détails administratifs, vous allez promener le chien, combien de temps vous reste-t-il vraiment pour faire ce dont vous avez envie ?  Moins de 4 heures !

Le travail occupe, à l’évidence, une place primordiale dans notre vie. Si l’impact de notre carrière est positif sur notre état d’esprit, il le sera aussi sur notre vie, notre confiance en nous, notre santé et nos relations…

En tant que parents, il est donc fondamental d’aider nos enfants à choisir un métier dont ils rêvent, une activité qui pourra les nourrir et rendre le temps extensible.

Pour les parents, la situation peut être délicate, entre soutien et responsabilisation. Comment soutenir son enfant face à l’angoisse d’un cursus réputé difficile ? Comment réagir quand son enfant décide de changer de voie à la dernière minute ? Comment l’aider quand il ne sait vraiment pas quoi faire et se pose des questions récurrentes ?

Aujourd’hui la question de l’orientation n’a plus grand-chose à voir avec ce que vous, parents, avez connu quand l’enseignement supérieur comptait 1,7 million d’étudiants contre 2,3 millions aujourd’hui. Il me semble que par le passé, c’était plus léger.

Les jeunes ont besoin d’être accompagnés par leurs parents !  

Les parents doivent être des porteurs d’espoir et non des briseurs de rêves. Ne pas lui faire confiance et le harceler de questions sur son futur est inefficace.
Chacun porte en soi la capacité à se réaliser à partir du moment où il trouve sa vocation. Avec une forte motivation, un bon sens de l’effort et une volonté d’acier, tout le monde peut atteindre l’objectif choisi.
Les adolescents indécis sur leurs choix sont souvent des jeunes qui s’autocensurent et n’osent plus exprimer de projets.

  Le rôle des parents est d’encourager, de guider en écoutant et en soutenant.

 

Une chose est certaine : aider son enfant à prendre confiance en lui, à se construire pour qu’il « trouve sa voie », ce n’est pas seulement de l’orientation. Cela s’appelle éduquer et préparer pour l’avenir.

 

Si vous souhaitez en savoir plus : contactez-nous en cliquant ici

Aucun commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.