Trouver son orientation et si c’était simple

Trouver ma voie BestFutur

Trouver son orientation et si c’était simple

Trouver son orientation , et si c’était simple ? La question de l’épanouissement est de nos jours un vrai sujet. S’épanouir dans notre vie privée, s’épanouir dans notre vie professionnelle, s’épanouir dans nos activités, s’épanouir pour être en meilleure santé, s’épanouir avec nos relations etc…. Le sujet de l’épanouissement est le dada de notre société et cela revient d’autant plus souvent quand on aborde la vie professionnelle.

Trouver son orientation pour s’épanouir ?  Et si c’était simple.

L’orientation, c’est définir le travail qui va vous rendre heureux.

1. La place du travail dans votre vie

De tout ce que vous allez faire dans votre vie, c’est le travail qui prendra le plus de place. Un français travaille en moyenne huit heures par jour, et passe, à minima, une demi-heure dans les transports. Déjà, cela fait 9 heures. Si nous ajoutons le temps dont nous avons besoin pour être présentable c’est-à-dire prendre une douche, se sécher les cheveux, se maquiller pour les femmes, choisir ses vêtements, s’habiller, cela fait, au bas mot, 10 heures déjà occupées chaque jour et ce tous les jours. À partir de cela, combien de temps reste-t-il pour vraiment faire ce dont vous avez envie. Après les 10 heures passées au travail et à se préparer, vous avez 14 heures restantes. Si vous soustrayez 8 heures de sommeil, il ne vous en reste plus que six. Si pendant ces six heures, vous faites quelques courses, un peu de shopping, vous allez chercher de l’essence, vous cherchez vos clés que vous égarez sans cesse, vous prenez des RDV par téléphone, réglez deux ou trois détails administratifs, vous allez promener le chien, vous regardez votre page facebook , vous répondez aux questions de vos parents plus quelques petites choses qui constituent votre quotidien mais qui ne nous apporte pas particulièrement de satisfaction, il vous reste peut-être quelques heures, chaque jour,  pour faire ce que vous aimez. Donc si je résume, nous nous apercevons que la majeure partie de notre temps est passé au travail. Sous cet angle, il est évident que le travail que vous faites affecte chaque petit moment de votre vie notamment en raison de l’état d’esprit dans lequel celui-ci vous met. Si vous souriez en partant le soir, alors tout le monde pourra profiter de votre bonne humeur. En revanche, si vous avez besoin d’une heure pour déconnecter et oublier votre journée, je ne suis pas certaine que vous soyez vraiment joyeux et convivial avec ceux qui vous entourent. Alors la question que nous devons nous poser est bien l’impact de votre carrière sur votre vie , votre confiance en vous, votre santé et vos relations. Il semble donc préférable de choisir votre carrière en toute connaissance de cause et éviter de vous laisser porter sans réelle prise de décision.

2. Le sentiment de bonheur

Dans les années 80, deux psychologues universitaires d’Harvard (dont j’ai oublié les noms), ont réalisé une étude sur les personnes qui se sentent heureuses. Qu’est ce que les gens heureux ont en commun? L’amour ?  L’argent ?  Le succès ? Et bien, le résultat est plus surprenant : ces personnes avaient 2 points en commun car ils savaient exactement ce qu’ils voulaient et ils avaient le sentiment d’avancer pour l’atteindre : trouver son orientation voilà la clef ! Donc, être sur le chemin de l’accès à son objectif est ce qui favorise une vie heureuse et épanouissante.
Comment trouver son orientation ? C’est tout simplement savoir où vous êtes, qui vous êtes pour définir où aller. Dans ce cadre, il faut vraiment réussir à faire la distinction entre les compétences et les talents.
Nous sommes tous compétents dans certains domaines qui ne nous passionnent pas et que nous n’aimons pas vraiment :  « Je sais bien coudre mais je n’y prend aucun plaisir » , « Je sais chanter mais c’est un passe-temps agréable et  je ne veux pas en faire mon métier »,  » je sais bien ranger ma maison mais je n’ai pas envie d’être femme d’intérieur »…. Nous possédons tous des compétences que nous utilisons rarement voire pas du tout parce que nous n’en retirons aucune satisfaction. Vous comprendrez donc que s’appuyer sur vos compétences pour choisir votre orientation scolaire ou professionnelle est donc risqué. Alors quoi ?? Vous devriez faire ce que vous aimez !! Vous êtes forcément doué pour quelque chose et  vous serez d’autant plus motivé pour encore mieux faire ce que vous aimez… Seul l’intérêt , oserais-je dire l’amour de ce que vous faites vous permettra de rester motivé jusqu’à ce que vous développiez votre talent. Nous avons bien évidemment un certain nombre d’exemples qui ne peuvent que renforcer ces propos :  Steve Jobs, Mozart , Marie Curie, Rodin, Jack Welch, Maud Heline (voir mon article : Maud Heline a osé) … Des personnes qui portent des convictions , qui savent ce qu’ils veulent, ce qu’ils aiment et s’y sont investis entièrement. Il existe aussi plein d’anonymes qui vont au bout leur rêve. L’homme passionné par son travail fait ce pour quoi il est fait sans avoir le sentiment de travailler. Il a trouvé sa voie, c’est-à-dire le moyen de son épanouissement personnel. Il fait ce qu’il aime sans se forcer ni se raisonner à aimer ce qu’il fait. Celui qui travaille sans passion accomplit son labeur par obligation, volonté et devoir, alors que le passionné oublie qu’il doit travailler. L’exercice de son activité l’attire comme la pratique d’un jeu, où le plaisir allège le poids des contraintes et arrête le défilement du temps.

3. L’impact du travail sur votre vie

Lorsque le travail perd son sens éthique, moral, logique, nous faisons taire notre sensibilité, mais le malaise se répercute sur notre vie privée et notre santé.  D’où l’absentéisme, d’où la non-motivation et la tristesse . Surtout si notre environnement professionnel fonctionne à l’encontre de nos valeurs. Par exemple, si dans l’exécution d’une tâche, vous devez ne pas être regardant sur la qualité du travail rendu pour maintenir le délai alors que vous avez été élevé dans la valorisation du travail bien fait. Vous n’avez pas encore défini ou trouvé ce que vous voulez, ce que vous aimez, mais c’est en vous. Le rôle de BestFutur ou d’autres coachs pour trouver son orientation, c’est de vous aider à le faire émerger. . Ne soyez plus passif, n’ayez pas peur de vous investir dans votre choix d’orientation, car c’est justement en vous investissant et en vous chargeant entièrement d’étudier la question sous tous ces angles que vous viendrez à bout de vos peurs, de vos doutes et serez rassuré sur vos choix à court et moyen termes pour enfin trouver votre orientation !      
1Commentaire