BestMentor : Christophe

 

MA FORMATION

 

 

  • Mon Orientation 

 

Cela fait désormais deux ans et demi que je suis en études supérieurs. J’ai d’abord rejoint les bancs de Fénelon Sainte Marie, CPGE PCSI, établissement dans lequel je ne suis resté qu’une seule année. J’ai ensuite rejoint l’Icam Paris Sénart, campus de l’Icam dans lequel je suis en deuxième année de prépa intégrée.

 

Je vais vous exposer mes motivations ainsi que les débouchés.

 

 

  • Présentation de ma filière

 

Le diplôme d’ingénieur délivré par l’Icam est un diplôme d’ingénieur généraliste qui s’obtient en 5 ans d’études. Les deux premières années constituent le « cycle préparatoire » ou « prépa intégrée » qui permettent de se préparer aux 3 années suivantes, le « cycle ingénieur », en étudiant le programme des CPGE PTSI/PT classiques.

 

Pendant le cycle préparatoire, le programme de prépa se constitue de 3 matières principales (SI, Mathématiques, Physique/Chimie) et de matières moins denses en volume horaire (LV1, LV2, Formation Humaine, Sport, Informatique). Ce programme permet aux étudiant, s’ils le souhaitent, de passer les concours PT aux grandes écoles d’ingénieurs.

 

Le cycle ingénieur, est la période du cursus pendant lequel l’étudiant se spécialise en choisissant les majeurs dans lesquelles il souhaite s’investir. Le choix de ces spécialités déterminera l’endroit où il passera la moitié de sa 4e année (car ce choix se fait parmi les majeurs de tous les sites Icam). Le cycle ingénieur se clôture par la 5e année durant laquelle les étudiant passent un semestre en entreprise et un semestre pour rédiger son mémoire scientifique (MSI).

 

L’Icam encourage vivement ses étudiants à partir à l’étranger, des opportunités de départ à l’autre bout du monde sont accessibles aux étudiant à partir de la deuxième année de prépa intégrée et jusqu’à la fin du cursus.

 

 

  • Pourquoi ce choix 

 

Personnellement, j’ai choisi cette filière parce qu’au lycée j’aimais beaucoup les matières scientifiques et je n’avais pas d’idées de ce que je voulais faire plus tard (Commerce ? Ingénieur ?). J’ai donc choisi le cursus le plus généraliste possible pour me fermer le moins de porte possible (les études d’ingénieurs permettant d’accéder à des doubles diplômes en commerce).

J’ai préféré intégrer une école plutôt qu’une université car la vie associative y est très développée, une école permet aussi un meilleur encadrement des élèves dans leur travail.

  • Les atouts de ma formation

 

Nous vivons dans une société dans laquelle le progrès technologique est permanent, l’innovation n’a pas de limite, l’ingénierie est un domaine très actuel et en constante évolution. L’ingénieur à une grande responsabilité, il doit trouver des solutions aux grands enjeux actuels, le réchauffement climatique par exemple.

 

Je considère que le cursus de l’Icam est distinct des autres cursus d’ingénieurs car il va au-delà de la formation de ses étudiants dans le domaine de l’ingénierie, L’Icam forme ses étudiants dans d’autres domaine que les sciences : l’humanitaire (module à valider en deuxième année), le théâtre et bien d’autres encore.

 

 

  • Les profils de cette filière

 

Pour intégrer une prépa intégrée scientifique et apprécier ces deux années il faut aimer étudier les sciences. Pendant 2 ans au moins 60% des cours sont scientifiques, si l’étudiant n’apprécie pas ce domaine, ses études en prépa intégrée vont rapidement devenir pesantes.

 

La Charge de travail est importante sans être insurmontable. Comme dans beaucoup de filière l’étudiant peut faire le choix de passer tout juste sans trop travailler ou de travailler pour faire partie des meilleurs, ce qui lui permettra d’avoir plus d’opportunités de stages, de doubles diplômes ou de départs à l’étranger.

 

 

  • Et après le diplôme ?

 

Le diplôme d’ingénieur délivré par l’Icam est généraliste, il permet aux étudiants de travailler dans de nombreux domaines (le numérique, l’aéronautique, la finance, …etc.)

 

L’étudiant peut aussi intégrer une école de commerce (ou autre) pour obtenir un double diplôme qui lui permettra d’être extrêmement polyvalent dans le monde du travail.

 

 

  • En bref …

 

Si j’ai un conseil pour vous futurs étudiants : n’écoutez pas les préjugés sur la difficulté de certains cursus, car quand on veut, on peut !

 

Foncez !