DEFENSE de ne pas S’ORIENTER !

ne pas s'orienter

DEFENSE de ne pas S’ORIENTER !

Ne pas décider de réfléchir à son orientation,  c’est laisser les autres choisir à ta place.  Laisser les profs, les amis, la famille définir ce qui est le mieux pour toi. C’est aussi laisser Parcoursup et son algorithme décider de ce que tu feras après ton bac. Ne pas s’orienter, c’est laisser le hasard choisir. 

J’avais mis plein de filières dans ParcourSup pour voir ce que j’aurais en premier” explique Victor après avoir intégré une faculté de psychologie et s’être rendu compte que ce n’était absolument pas ce qu’il avait envie de faire de sa vie.

NE PAS S’ORIENTER 

A l’heure où les choix approchent, posez-vous les bonnes questions…

 

Défense de ne pas s’orienter !

 

Vous, parents êtes parfois les victimes consentantes de la non-orientation. Vous laissez décider les professeurs de l’avenir de vos enfants. C’est comme accepter de ne pas croire en eux.  Et trop souvent, vous projetez vos ambitions et n’écoutez pas assez vos ados.

 

Notre leitmotiv pour construire l’avenir

 

Combattre les idées reçues, celles qui viennent de nos propres croyances ou de l’extérieur car la situation actuellement anxiogène rend nos enfants frileux voire peureux. Ne pas s’orienter c’est le pire qui puisse arriver à un lycéen. 

Nous pensons que les parents sont les clefs de voute d’une orientation réussie et que vous portez le poids du chemin à parcourir.

Pourtant, tous les jeunes accompagnés par BestFutur – tous, sans exception – affirment qu’ils ont besoin de s’appuyer sur vous, vous désignant comme de véritables personnes de confiance et les seules à pouvoir les aider à prendre de bonnes décisions.

À l’école, on a appris à lire, à écrire, à compter. Les professeurs enseignent l’histoire, la géographie, la philosophie et parfois le dessin et la musique. Il y a cependant une chose essentielle que l’on n’apprend pas à l’école : la vie.

 

Cependant, dans un monde où tout change si vite, la question de la transmission et du partage est plus brûlante que jamais. Rien n’est plus précieux que de pouvoir s’appuyer sur des personnes qui deviennent des guides de vie et nous aident à nous poser les bonnes questions sans pour autant y répondre à notre place.

Les personnes qui nous construisent sont celles qui font partie de nos vies. On les croise à des moments clés de notre parcours et elles nous aident à devenir.

 

Parents, vous êtes l’une de ces personnes.

 

Lisez “Qu’est-ce que tu veux faire plus tard?” et démarrez le parcours en 21 jours avec votre ado.