BestMentor : Nayla

 

bestmentor droit

la licence de droit et culture juridique à l’Institut Catholique de Paris

MA FORMATION : la licence de droit et culture juridique à l’Institut Catholique de Paris sur la campus d’Issy les Moulineaux.

 

 

  • Mon orientation 

 

Je m’appelle Nayla et je suis en troisième année de Licence de droit et culture juridique à la Faculté libre de droit de l’Institut Catholique de Lille sur le campus Issy-les-Moulineaux.

Depuis très jeune, je savais que je voulais étudier le droit. J’ai hésité pendant la période collège/lycée avec des études de médecine. C’est pourquoi j’ai passé un baccalauréat scientifique.

Finalement j’ai décidé de choisir le droit car cette filière me correspondait plus.

 

 

  • La chronologie de mes études

 

La licence de droit et culture juridique dans laquelle je suis est axée sur l’étude des matières fondamentales du droit aussi bien nationale qu’internationale. Elle accorde également une importance à la culture générale par le suivi d’une humanité tout au long de la licence.

En première année, les matières sont pour la plupart imposées mise à part les options. En revanche, au fil de la licence, les matières sont choisies par les étudiants mêmes les fondamentales en vue de se spécialiser. Chaque semestre, un choix de trois, quatre options est proposé et le suivi de la matière anglais est obligatoire durant toute la licence suivant le niveau de chacun.

 

  • Les atouts de cette formation

 

La filière droit offre de nombreux débouchés aussi bien en tant que juriste en entreprise ou avocat ou encore magistrat.

De plus, connaître notre législation était pour moi essentiel. Le droit apprend à être synthétique, rigoureux et avoir des qualités rédactionnelles très appréciables dans le monde du travail.

Par ailleurs, s’instruire dans différents domaines est un véritable atout ; en effet le droit touche chaque domaine et est toujours nécessaire pour savoir ce que l’on peut ou non faire, dire…

Cette licence m’a appris à être rigoureuse, synthétique. J’ai pu développer des qualités évidemment rédactionnelles de manière à être concises et précises mais aussi des qualités oratoires.

Je n’étais pas adepte du travail continu, or en droit il est primordial de s’organiser et travailler continûment pour ne pas être perdu, débordé mais surtout pour comprendre et participer.

 

  • Les profils pour cette formation

 

La licence n’impose pas un bac littéraire même si le rédactionnel est d’une grande importance.

En effet, les profils ayant suivi des matières scientifiques sont très appréciables car ils ont une aptitude à démontrer de façon claire et succincte.

Il est également possible de postuler à une licence de droit en ayant suivi un bac technologique.

En somme, c’est une filière accueillant divers profils. 

 

  • Pourquoi ce choix ?

 

J’ai fait le choix de la Bocconi pour deux raisons principale : le niveau exigeant de leur programme et mon désir de partir étudier à l’étranger.

Je souhaitais également de la flexibilité dans la filière que je choisissais, avec davantage de travail en autonomie et moins de temps passé en classe comme dans les classes prépas.

J’étais intéressé par la diversité des cours enseignés à Bocconi, avec un contenu à la fois théorique et pratique.

Enfin, un programme international comme celui-ci permet des rencontres enrichissantes, sans parler des atouts de la vie étudiante en Italie !

 

 

  • Et après cette licence ? 

 

La filière droit est une filière assez large ouvrant de nombreuses portes. En effet, il est possible de poursuivre ses études en France ou à l’étranger suivant le master suivi.

Suivre une licence de droit n’empêche pas de continuer des études en commerce, en journalisme, en sciences politiques, en économie…

Le droit permet d’acquérir des compétences générales très appréciées par les autres filières.

Suite au master, il est possible de préparer un doctorat, les concours de la magistrature, d’avocat, ou encore de travailler en tant que juriste.

 

 

  • En bref …

 

Le droit est souvent une filière choisie par défaut lorsque le jeune ne sait pas ce qu’il veut faire. Pourtant il faut être assidu et suffisamment intéressé sinon vous serez vite perdu. Il faut être motivé pour réussir car cette filière demande beaucoup d’investissement personnel et d’assurer un travail continu.

Le droit permet de découvrir un panel de matières conséquent qui vous aiguillera en vue de trouver votre voie, qu’elle soit juridique ou non.

Si vous voulez en savoir davantage sur la licence droit, Nayla vous en dit plus ici.