Orientation et métiers d’ avenir

Orientation métiers d' avenir BestFutur

Orientation et métiers d’ avenir

Orientation et métiers d’avenir : sur quels secteurs miser ?

Dans un avenir proche, les enjeux du développement durable, du vieillissement de la population et de la mondialisation créeront de nouveaux métiers et transformeront profondément ceux existants. Le dénominateur commun à tous ces jobs aussi différents soient-il est la montée en gamme des qualifications.

Pour vous qui êtes lycéen ou jeune étudiant, pas facile de choisir le job qui vous garantira une embauche une fois votre diplôme en poche.

D’autant que les métiers depuis le début des années 1980 évoluent au rythme des mutations de l’environnement économique et social, des changements technologiques, de l’internationalisation des échanges et de la transformation des comportements de consommation des ménages.

Mais rassurez-vous : même si la crise continuera sans doute à sévir, les mouvements démographiques devraient apporter un souffle nouveau sur le marché de l’emploi en France. Enfin !

Selon la DARES (Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques) et le Conseil stratégique, de nombreux départs à la retraite devraient être comblés (600.000 par an), alors que 150.000 emplois pourraient être créés pour répondre à de nouveaux besoins.

⊕  600.000 : le nombre de départs annuels à la retraite prévus jusqu’en 2020

Quels sont alors les métiers qui vont s’imposer ?

Dans le top 10 des profils professionnels que les entreprises s’arrachent aujourd’hui, tels expert du développement durable, développeur d’applications mobiles, technicien dans le cloud computing, data miner ou community manager, aucun métier n’existait en 2004 !

Des professions en pleine mutation

Très bientôt, les enjeux du développement durable et de la protection de la nature vont susciter l’émergence de nouveaux métiers. Le vieillissement de la population favorisera les services à la personne, l’avènement de la société de loisirs confortera les activités récréatives et culturelles. Si ces facteurs influencent les métiers, ils transformeront également le travail.

Santé, aide sociale, énergie renouvable : des besoins croissants

Si vous aimez prendre soin des autres, dans notre société du « care », de nouveaux métiers émergent pour répondre aux besoins en soins, en accompagnement et en conseil.

De la santé à l’action sociale, en passant par les activités culturelles, sportives et les services aux particuliers, les besoins vont aller crescendo. « Le secteur médical et paramédical manque déjà cruellement de médecins et de masseurs-kinésithérapeutes. »  Avec les départs à la retraite et la création des nouveaux métiers étroitement liés au vieillissement de la population, les embauches devraient croître de 50 %« , analyse un spécialiste du recrutement dans le secteur médical.

La DARES affirme : « Avec le développement de la médecine ambulatoire et le maintien à domicile des personnes âgées, l’ensemble des professions de soins et d’aide aux personnes fragiles (aides à domicile, aides-soignants, infirmiers) devrait créer plus de 350.000 emplois à l’horizon 2020. »

Réseaux sociaux et big data : des secteurs à la mode

L’informatique

Si vous adorez  l’informatique, 154.000 postes de techniciens, d’opérateurs et d’ingénieurs seront à pourvoir dans la décennie en cours.

Et dans le numérique, qui contribue, aujourd’hui, pour un quart à la croissance de notre pays, les professionnels du cloud computing (ressources informatiques partagées), du big data (bases de données géantes) tirés par l’e-commerce et les réseaux sociaux, se feront une belle place au soleil.

La communication

Internet a fait émerger de nouveaux jobs avec un point commun : créer du lien entre les internautes et leur faire connaître de nouveaux produits. De consultant en marketing Facebook, à web analyst ou rédacteur multimédia en passant par community manager ou consultant en e-réputation, la liste de ces métiers à la mode à le vent en poupe.

L’environnement 

Si vous souhaitez protéger la planète, des métiers naissent tous les jours pour faire face aux enjeux écologiques, autour de l’énergie et du développement durable : écotoxicologue, ingénieurs de sites et de sols pollués, chimistes verts et bien d’autres encore…

Métiers d’avenir : les professions qui émergent

La révolution numérique impose sa loi et crée de nouveaux métiers. « Les bouleversements technologiques sont tels que non seulement de nouveaux métiers émergent à la vitesse de l’éclair mais que tous les jobs existants, notamment dans le marketing ou la vente sont entrés en mutation, obligeant chacun à s’adapter pour ne pas être dépassé« , explique le fondateur d’une plate-forme qui aide les jeunes diplômés à trouver un job.

L’industrie aussi, portée par l’innovation technique et scientifique, devrait être un gros pourvoyeur d’emplois car les secteurs de l’énergie, de la santé et du développement durable sont au cœur des enjeux sociétaux.

Alors concrètement, sur quels métiers pouvez-vous parier pour demain ?

Les métiers d’avenir sont les professions qui se transforment.

Le monde change et transformera dans son sillage les emplois. Certes, les métiers conserveront l’appellation des métiers d’aujourd’hui, leurs noms sonneront comme ceux d’aujourd’hui, mais ils ne s’exerceront plus de la même façon. À l’origine de cette transformation : la révolution technologique, l’intensification de la concurrence, mais également les changements de modes de vie.

Métiers d’avenir : les professions qui résistent

Avocats, boulangers, charcutiers, infirmiers, médecins, restaurateurs… En conjuguant savoir-faire à la française, patrimoine et tradition, ces métiers ont tous les atouts pour résister.

Le marché de l’emploi pour les métiers traditionnels devrait rester tendu avec même des pénuries de talents.

Si la banque a réduit ses recrutements et l’assurance les a lissés, il n’empêche que les départs à la retraite vont créer des appels d’air.

Les soins à domicile avec le vieillissement de la population, l’agroalimentaire, la grande consommation, la construction et la distribution et la restauration sont des secteurs qui vont continuer d’embaucher.

Les grands gagnants resteront les commerciaux

« Plus de 60.000 postes par an devraient être créés, dans tous les secteurs de l’économie.

Bonne réflexion ! et si vous avez besoin d’en parler avec un professionnel : contactez-nous ici