Ouest France : “il faut laisser les jeunes aller vers ce qui les passionne”

ouest france bestfutur

Ouest France : “il faut laisser les jeunes aller vers ce qui les passionne”

Notre article paru dans Ouest-France ” il faut laisser les jeunes aller vers ce qui les passionne”

 

Certains savent tout-petits le métier qu’ils veulent exercer plus tard, mais beaucoup de jeunes hésitent et peinent à se projeter.

Comment faire pour choisir la bonne formation ?

Quand il est question de la profession qu’ils exerceront plus tard, les jeunes doivent « éviter l’autocensure », affirme Caroll Le Fur, coach d’orientation et conférencière. Dans cet entretien, publié aussi dans l’édition 2022 du guide des métiers (édité par Ouest-France, en vente chez les marchands de journaux ou sur la boutique web), elle conseille également aux parents d’aider leurs enfants à prendre du recul « pour leur ouvrir le champ des possibles ». 

 

Y a-t-il des orientations à bannir car trop risquées ?

 

Il y a des métiers qui sont en train de disparaître, d’autres qui ont complètement changé avec la digitalisation ; c’est important d’être au fait de ce qui se passe. Les jeunes n’ont pas conscience des débouchés d’emploi de tel ou tel métier. Aux parents de leur en parler. Mais pourquoi devrait-on couper les ailes à un jeune qui ne les a pas encore déployées ? C’est si triste de vivre sans rêve, sans essayer de développer ses talents. Je souhaite aux jeunes d’éviter l’autocensure, d’oser aller vers ce qui leur parle et de ne jamais accepter qu’on leur dise : « Tu n’es pas capable. »

 

Ne faut-il pas s’orienter en fonction de ses notes ?

 

Je me rappelle un garçon qui voulait travailler dans le commerce, mais qui avait 4 de moyenne en maths. Une fille qui voulait être docteure, excellente littéraire, mais qui avait de mauvaises notes en sciences. Leur lycée s’opposait à leur choix. Tous deux ont persisté et atteint leur but. Étaient-ils nuls en sciences ? Non. Ils ne s’intéressaient ou ne travaillaient pas assez. On a tous des capacités, souvent on ne les utilise pas. Je dis aux jeunes : « Battez-vous pour ne pas avoir de regrets. » Aujourd’hui, malheureusement, le dossier scolaire compte énormément. Ne vous fermez pas les portes parce que vous ne vous êtes pas mis à travailler !

 

Jouer la sécurité, ça veut dire quoi ?

Lire l’article en entier dans le journal OUEST France en cliquant ici 

 

Tags: