Conférence Luxe Pack Monaco, l’histoire des générations Z Y X

conférence Luxe Pack Monaco générations Z Y X

Conférence Luxe Pack Monaco, l’histoire des générations Z Y X

Les questions générationnelles font couler beaucoup d’encre et interpellent.

Qu’est-ce qu’une génération X,Y ou Z ? Quelles en sont les particularités ?

Afin de vous aider à y voir plus clair, je vais essayer de vous dresser un portrait sociologique des générations en faisant référence à divers auteurs, journalistes et porte-paroles des générations actuelles.

La « manie » de nommer les générations a commencé lorsque le Bureau de Recensement américain s’est référé, entre 1946 et 1964, au Baby Boom, quand le taux de natalité a augmenté très significativement.
En 2000, les historiens américains Neil Howe et William Strauss publient un livre au titre prophétique : « Millennials Rising: the Next Great Generation ».

Ils avancent que les Américains nés après 1982, porteurs de nouvelles valeurs, s’apprêtent à changer en profondeur le paysage politique, social et économique des États-Unis.
Depuis, le terme « Millenial » s’est diffusé au-delà du continent américain et désigne un peu partout cette génération qui a grandi avec Internet.

Carol Allain, Conférencier québécois, spécialiste en sciences de l’éducation, a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet où il aborde le choc des générations et la naissance du management intergénérationnel.*

Il évoque les silencieux, les boomers, les X, les Y et les Z.

Les silencieux : (nés avant la seconde guerre mondiale)
Ils ont de 71 ans et plus : ce qui les représente le plus sont la loyauté, l’engagement, le sens du sacrifice et du devoir. Leur approche du travail était la soumission à la hiérarchie.

Les baby-boomers : (nés entre 1946 et 1964)
Ils ont 63-64 ans : ce qui les représente le plus sont la sécurité, l’épargne et la propriété. Ils ont amélioré les conditions de travail et les conditions de vie

Les X : (nés entre 1965 et 1978)
Ils ont environ 50 ans : leurs objectifs sont de travailler 4 jours, se relaxer. Ils sont entrepreneurs et aiment la qualité de vie. Ils souhaitent concilier la vie professionnelle et personnelle.
Aujourd’hui, ils commencent à accéder aux postes de responsable et manager des entreprises.

Les Y : (Nés entre 1980 et 1995)
Ils ont entre 25 ans et 35 ans : ils aiment la diversité, la rapidité. Mobiles, les jeunes Y sont partis avec Erasmus dans le cadre de leurs études. Ils aspirent à une vie ouverte sur le monde et riches de rencontres.
Pour Emmanuelle Duez, Fondatrice, The Boson Project et WoMen’Up, « c’est la génération des premières fois, la première génération mondiale et mondialisée, celle pour qui la terre est plate. »

Les Z : ils sont nés après 1995.
Il s’agit de la génération de nos lycéens et étudiants actuels.
L’hyperconnexion est une caractéristique clé de cette nouvelle génération car elle utilise son Smartphone en moyenne 4 heures par jour. Cette génération possède une multitude de noms incluant la génération 11 Septembre, Digital natives, les Selfies, la IGénération, la Génération C pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité.

Le numérique est leur royaume : Internet, smartphone, Facebook, Snapshat, Twitter … Ils sont des citoyens du monde contrairement à la génération X qui est née française puis s’est peu à peu sentie européenne.

Les Z seront davantage fidèles à leur équipe qu’à leur travail ou à leur entreprise. La bonne ambiance est le premier critère incitant le Z à rester dans l’entreprise. Le salaire n’arrive qu’en 5ème position. ** (** Etude menée en janvier-mars 2017 par Elodie Gentina et Marie-Eve Delecluse auprès de 2200 jeunes de 15 à 22 ans dans les Hauts de France.)

Ces jeunes plébiscitent les solutions où des formes de coopération sont en jeu. L’économie et la consommation dites « collaboratives » les séduisent. Du covoiturage à la colocation, la fréquentation régulière des réseaux sociaux les incite naturellement à se tourner vers les solutions « co ». Grâce à leur smartphone, les jeunes d’aujourd’hui sont en contact permanent avec leur « communauté ». Ils partagent spontanément vidéos, contenus, informations, conseils ou bonnes pratiques.

Ainsi toutes les générations citées se côtoient et sont confrontées au choc intergénérationnel inévitable. Chacune d’entre elles a des attentes, des envies et des besoins spécifiques que la génération précédente a parfois de grandes difficultés à comprendre voire accepter.

L’enjeu en entreprise est crucial. C’est aux employeurs de prendre en compte ces changements, notamment en repensant en profondeur les méthodes de travail et de management.

*Le Choc des générations – 7ème édition – Carol Allain

Aucun commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.