L’orientation , ça se travaille !

l'Orientation BestFutur

L’orientation , ça se travaille !

L’orientation , ça se travaille !

Chaque collégien, lycéen, étudiant a besoin d’avoir des clés pour bâtir son projet sur l’orientation.

Ces vœux sur l’orientation sur la poursuite des études doivent prendre en considération trois types de choix : des choix de cœur, des choix de raison mais aussi des choix de secours, dans le cas où vous ne seriez pas admis dans des filières sélectives ou à capacités réduites ou soumises à tirage au sort.

Le message est clair : l’orientation, ce n’est pas une matière, mais cela se travaille.

C’est vrai qu’il n’est toujours facile de se projeter dans l’avenir quand la perspective d’un examen quel qu’il soit, baccalauréat ou diplôme mobilise déjà tant d’énergie… Certains jeunes expriment clairement le sentiment de devoir mener une bataille où se superposent le présent et le futur.

 

Un étudiant qui réussit, c’est un lycéen qui s’est bien préparé 

 

« S’orienter » est donc une opération profondément « interactive ». Cela suppose une recherche et des rencontres ; cela nécessite d’enrichir ses représentations – souvent bien trop limitées – de perspectives professionnelles jusque là ignorées ; cela requiert de découvrir des métiers… et pas seulement à travers des fiches techniques, des référentiels de compétences ou même des clips vidéos. Il faut que les métiers s’incarnent sous vos yeux pour que vous puissiez, non seulement en avoir une représentation précise, mais aussi – et surtout – en saisir le projet, en comprendre le sens : car c’est la découverte de ce qui «anime» un métier qui permet d’envisager de s’y investir, de décider, de s’y engager…

 

L’exploration des métiers est la clef

 

Il est essentiel que, tout au long de la scolarité et à chaque étape du processus d’orientation, l’exploration-découverte des métiers soit mise en œuvre avec obstination. À cet égard, un « parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » est prévu, à partir du collège, par la loi sur la Refondation de l’École du 8 juillet 2013.

Aujourd’hui, seul un stage d’une semaine en 3ème permet aux jeunes d’appréhender le monde de l’entreprise. Les parents doivent donc devenir le booster d’une telle entreprise. Quoi de plus facile que d’expliquer à son enfant ce que vous faites tous les jours : missions, enjeux, satisfactions, difficultés…. Cette première approche peut engendrer des questions , des interrogations et soulever une curioisté.