Quelles spécialités au lycée sont les plus demandées ?

quelles spécialités au lycée

Quelles spécialités au lycée sont les plus demandées ?

Depuis la rentrée 2019, les lycéens de première générale font le choix de trois spécialités : la question que vous nous posez souvent est « Quelles spécialités au lycée sont les plus demandées » ?

Chaque année, il y a près de 400.000 élèves de première générale en France sur 900.000 jeunes qui s’inscrivent sur Parcoursup en fin de terminale ou ceux qui décident de réorienter après une ou deux années de formations à l’université ou dans des établissements privés.

Dès la classe de seconde, les enseignants et notamment les professeurs principaux posent la question des spécialités à choisir. Même si tous les parents s’accordent à dire que ce choix arrive bien tôt dans la scolarité de leurs enfants, il s’agit malheureusement d’une décision inévitable et incontournable.

En fin de seconde, tous les jeunes qui poursuivent dans la filière générale doivent avoir choisi trois enseignements de spécialité. Ces cours s’ajoutent aux matières dispensées dans le tronc commun et des deux langues vivantes obligatoires.

 

La voie technologique au lycée

 

En filière technologique, le choix est d’autant plus impactant sur l’avenir des enfants car ils intègrent une voie spécialisée.

Les séries technologiques sont organisées autour de grands domaines de connaissances alliées à des secteurs d’activités : industrie et développement durable, biotechnologies et expérimentations de laboratoire, management et gestion, secteur de la santé et du social, etc.

 Il existe huit séries technologiques :

  • sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D)
  • sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A)
  • sciences et technologies du management et de la gestion (STMG)
  • sciences et technologies de la santé et du social (ST2S)
  • sciences et technologies de laboratoire (STL)
  • sciences et techniques du théâtre, de la musique et de la danse (S2TMD), sous tutelle partagée entre le ministère de l’éducation nationale et celui de la culture et de la communication
  • sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration (STHR)
  • sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV), dans les lycées d’enseignement général et technologique agricole

Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette voie technologique, nous vous conseillons de vous référer au site du Ministère de l’éducation nationale. 

 

La voie professionnelle au lycée

 

À la fin du collège, les élèves n’ont, le plus souvent, qu’une représentation approximative et parfois même erronée de la formation dans laquelle ils s’engagent et du métier vers lequel elle conduit. L’organisation de la classe de seconde par familles de métiers permet à tous les élèves d’acquérir les premières compétences professionnelles utiles dans un secteur, de se professionnaliser et d’affirmer progressivement leurs choix.

Une famille de métiers peut regrouper entre deux et dix spécialités de baccalauréats.

Depuis la rentrée, 14 familles de métiers sont mises en place dans les classes de seconde :

  • Métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics ;
  • Métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique ;
  • Métiers de la relation client ;
  • Métiers des industries graphiques et de la communication ;
  • Métiers des études et de la modélisation numérique du bâtiment ;
  • Métiers de l’alimentation ;
  • Métiers de la beauté et du bien-être ;
  • Métiers de l’aéronautique ;
  • Métiers de l’hôtellerie-restauration ;
  • Métiers de la réalisation d’ensembles mécaniques et industriels ;
  • Métiers du numérique et des transitions énergétiques ;
  • Métiers de la maintenance des matériels et des véhicules ;
  • Métiers du pilotage et de la maintenance des installations automatisées ;
  • Métiers de l’agencement, de la menuiserie et de l’ameublement ;

 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette voie professionnelle, nous vous conseillons de vous référer au site du Ministère de l’éducation nationale. 

 

La voie générale au lycée

 

Dans le cadre de la réforme du baccalauréat, les anciennes séries littéraire (L), économique et sociale (ES) et scientifique (S) de la voie générale sont supprimées.

La réforme du nouveau bac pour les nuls : 

Afin que les générations des parents puissent s’y retrouver, voici un tableau qui récapitule les liens entre toutes les nouvelles versions des baccalauréats depuis 1968. 

réforme du bac et spécialités

 

Les élèves qui sont entrés en première générale depuis la rentrée 2019 n’optent plus pour une série. Ils doivent choisir trois enseignements de spécialité parmi les 19 proposés dont 7 sont artistiques.

Afin d’avoir le détail des spécialités proposées, vous pouvez lire notre article « Parcoursup expliqué par bestFutur ».

Les trois enseignements de spécialité obligatoires viennent s’ajouter aux matières de tronc commun et aux deux langues vivantes obligatoires. En terminale, l’élève doit choisir deux parmi trois spécialités.

Si des élèves souhaitent une spécialité qui n’est pas présente dans leur lycée d’origine, ils peuvent demander à changer de lycée, ou à la suivre dans un autre établissement ou via le Centre d’enseignement à distance (Cned). Certains lycées de même secteur ont fait le choix de mettre en commun des cours de spécialités afin d pouvoir offrir le plus de possibilités à leurs élèves de première et terminale.

 

Quelles spécialités au lycée sont les plus demandées ?

 

Près de 70 % des lycéens et lycéennes de première choisissent d’étudier les mathématiques,  50% la physique-chimie, 40% les sciences de la vie et de la Terre ainsi que les sciences économiques et sociales (SES).

Parmi les nombreuses combinaisons possibles,

  • 28 % des élèves de première générale ont choisi Mathématiques, physique chimie, SVT
  • 8 % ont choisi HGGSP – Histoire Géographie Science Politique – , mathématiques, SES
  • 7 % HGGSP, langues-littérature avec LLCE, SES.
  • Au total, les choix sont assez ouverts puisqu’avec 15 combinaisons d’enseignements de spécialités nous retrouvons 80 % des élèves.

 

Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des triplettes de spécialités au lycée

quelles spécialités au lycée sont les plus demandées

 

Selon les statistiques, 69 % des élèves ont choisi la spécialité mathématiques.

Viennent ensuite la physique-chimie, choisie par 47 % des élèves, les sciences de la vie et de la Terre (SVT) par 43 % et les sciences économiques et sociales (SES) par 39 % d’entre eux.

La première matière artistique étudiée est « arts plastiques », choisie par 3,1 % des élèves de classe de première générale.

Les élèves sont plus nombreux à avoir choisi les mathématiques et la physique-chimie dans les établissements du secteur privé que dans le secteur public : les mathématiques ont été choisies par 73 % des élèves dans le privé contre 67 % dans le public et la physique par 50 % des élèves du privé contre 46 % dans le public.

Les SES et HGGSP sont aussi des enseignements plutôt choisis par les élèves du privé.

À la rentrée 2020, la triplette la plus choisie était mathématiques, physique-chimie, SVT avec 28% des élèves de première générale.

Cette triplette est largement en tête par rapport aux autres. En effet, HGGSP, SES et Maths regroupe uniquement 8% des élèves.

La suivante est HGGSP – LLCE – SES suivie par 7 % des lycéens et lycéennes.

Pour comparaison, à la rentrée 2018, c’est à dire avec l’ancienne formule du baccalauréat, 52 % des élèves de première général avaient choisi le bac S, 34 %  le bac ES et 14 % le bac L.

Et pour précision, 80 % des élèves n’ont pris aucun enseignement artistique dans leurs enseignements de spécialité.

Lors de nos coachings d’orientation la question des spécialités à choisir au lycée revient sans cesse. En classe de seconde, l’obsession de ne se fermer aucune porte poussent parfois les parents à choisir des matières comme les mathématique, la physique et SES pour leur enfants.

Selon notre approche, nous pensons que chaque enfant est unique et qu’il est difficile de plaquer des schémas et des habitudes. C’est la raison pour laquelle nous avons créé l’atelier OTONOME dédié aux secondes afin de les aider à faire des choix éclairés en accord avec leur vision de l’avenir. Pour en savoir plus sur Otonome. 

Enfin, vous pouvez explorer le site de l’ONISEP qui offre une plateforme de simulation des spécialités et des voies possibles : Horizons21.

Nous vous conseillons d’y jeter un oeil.

Et si vous avez besoin d’en parler, contactez-nous.