Coach orientation scolaire : on vous dit tout

coach orientation scolaire bestfutur

Coach orientation scolaire : on vous dit tout

 

Quel est le rôle du coach d’orientation scolaire ?

 

Le coach d’orientation scolaire est là pour agir comme une boussole et guider votre enfant à trouver sa voie sans lui imposer de choix. Il est parfois nécessaire de faire appel à une personne extérieure à la famille afin de pacifier le débat et permettre aux jeunes de s’exprimer en toute liberté sans peur des réactions sur ses choix scolaire et professionnel.

Voici quelques chiffres édifiants sur l’orientation scolaire qui apporte un éclairage différent :

  • 43,5 % seulement des lycéens obtenaient leur bac en 1990, et aujourd’hui ce chiffre est de presque 90 %.
  • 1 jeune sur 5 estime ne pas avoir fait le choix de son orientation.
  • Les collégiens et lycéens actuels auront entre 13 et 15 jobs dans leur vie.
  • 65 % des enfants aujourd’hui à l’école primaire exerceront un métier qui n’existe pas encore.

Les étudiants n’ont jamais disposé d’autant d’informations pour décider de leur parcours. Pourtant, l’incertitude les assaille davantage que leurs aînés. Pour parler d’orientation, il faut parler de l’école. Ce thème est inévitable, puisque l’orientation est intimement liée à cette noble institution.

Depuis cent ans, que voyons-nous dans une salle de classe ? Un professeur, dans une salle close, debout, faisant face à une classe aux rangées bien alignées, des élèves immobiles, silencieux et tous du même âge.

Depuis sa création en 1808, le bac a connu de petites évolutions, et surtout une importante massification.

Au début du XXème siècle, seulement 10 % d’une classe d’âge obtenait le bac, 20 % en 1970, environ 43,5 % en 1990 et presque 90 % en 2019.

En juin 2016, lors d’une interview, l’ancien ministre de l’Éducation Luc Ferry a même affirmé que « pour ne pas avoir le bac, il [fallait] en faire la demande ».

Le bac est désormais considéré comme un rite de passage et n’est donc plus gage d’un savoir académique.

 

La mauvaise orientation coûte cher, le coach d’orientation scolaire est là pour vous aider

 

Les chiffres de la mauvaise orientation post-bac sont édifiants.

Selon les estimations d’organismes proches du gouvernement, le coût global des mauvaises orientations pour l’État et les
familles s’élève à plus de 500 millions d’euros par an.

Chaque année, un étudiant sur trois regrette son orientation post-bac et 20 % des étudiants entrés dans le supérieur sortent sans diplôme. Les difficultés se concentrent sur l’université. Seuls trois étudiants sur dix obtiennent leur licence en trois ans. Plus de 40 % d’entre eux mettent cinq ans ou plus à obtenir leur diplôme.

Les étudiants perdent ainsi plusieurs années, changent d’orientation en cours de route, redoublent, ou sortent du système.

Ces années sont souvent vécues comme un échec cuisant qui les fragilise et leur fait perdre confiance. Pour les familles, c’est une charge lourde, autant financière que psychologique.

Quand on décide seul, cela peut effectivement arriver de se tromper.

Mais finalement est-ce si grave ?

De nombreuses passerelles existent désormais entre les formations.

De même, les parcours ne sont plus linéaires et les possibilités de changement d’orientation sont réelles.

Les seuls cas d’échec que nous avons rencontré sont des cas où les jeunes n’ont pas été au bout de leur réflexion et se sont laissés porter par le système, par des bonnes notes et aussi par l’influence des familles…

Un coach d’orientation scolaire peut vous apporter une véritable aide par un accompagnement sur-mesure et une écoute attentive tout en n »hésitant pas à vous challenger.

Chez BestFutur, nous pensons que tous les jeunes sont capables d’exprimer des intérêts : « Je veux me faire plaisir dans mes études, mon travail »; « J’aimerai aider les gens »; « Je souhaite gagner de l’argent »; « Je rêve de voyager » etc… Mais comment aller plus loin en se posant les bonnes questions. Afin d’obtenir des réponses qui permettent d’avancer dans ses choix ?

 

Le coach d’orientation scolaire est un guide

 

Jamais un coach ne doit décider à la place de l’ado.

L’accompagnement repose souvent sur plusieurs séances de travail avec le lycéen.  Il s’agit d’une véritable démarche engageante et responsabilisante. Chez BestFutur, nos coachings reposent sur environ 8 séances selon les besoins du lycéen, de l’étudiant. Nous pensons que pour murir une réflexion si importante, 2 ou 3 séances de travail ne sont pas suffisantes.

Evidemment, le nombre de séances de travail peut dépendre du projet, des besoins, du profil et aussi de la situation personnelle. En effet, le même nombre de séances n’est pas nécessaire si le lycéen est totalement perdu dans son orientation ou s’il hésite entre plusieurs options. D’autant plus que chaque séance doit mener le lycéen à construire davantage son projet et parfois les conseils peuvent débloquer certaines situations ou ouvrir de nouvelles perspectives.

Pour autant, réfléchir à son orientation après bac demande de l’investissement personnel. La démarche doit être appuyée par des recherches personnelles. Une réflexion approfondie entre chaque séance est une des clefs pour avancer plus facilement et sereinement vers son projet.

 

Est-ce qu’un coaching d’orientation peut vraiment aider ? 

 

Le premier élément à prendre en compte est que la méthode demande un investissement personnel avec de nombreuses recherches documentaires entre les séances.

Le temps à y accorder varie entre 1 heure et 2 heures selon le nombre de filières que le lycéen aura choisi d’explorer.

De notre point de vue, c’est dans l’action que repose la prise en mains de l’avenir.

Le coaching d’orientation scolaire est basé sur l’art du questionnement, l’écoute active, la projection et la prise de conscience.

Ce sont les jeunes coachés qui sont les principaux acteurs et surtout ce sont eux les décideurs.

Un bon coach d’orientation scolaire ne doit pas influencer mais bien plutôt questionner et pousser à se poser les bonnes questions et surtout à trouver les réponses.

C’est vous qui faites votre choix, en toute connaissance de cause, et en toute conscience.

 

Quel est le risque de travailler avec un coach d’orientation scolaire?

 

De notre point de vue, AUCUN !

Bien au contraire ! Mieux se connaitre, mettre des mots sur ses forces et ses faiblesses, prendre conscience de son mode de fonctionnement est un travail riche qui permet aussi de mieux trouver sa place au milieu des autres.

En revanche, notre expérience met en lumière une difficulté majeure que rencontre un bon nombre de jeunes : la capacité à faire des choix . En effet, c’est l’idée de « se garder le plus d’options possibles », « de ne pas se fermer de portes » qu’évoque les jeunes dans leur choix d’orientation scolaire et professionnelle.

Mais comment être vraiment motivé si vous « gardez plein de portes ouvertes? ». La motivation passe par la détermination à atteindre un objectif mais courir après plusieurs ballons est toujours beaucoup plus difficile ! C’est là où le coaching d’orientation scolaire intervient et permet de décider.

 

Les questionnaires qui contribuent à la réflexion

 

Internet regorge de questionnaires qui permettent aux jeunes de s’interroger. Chez bestfutur, nous préférons une approche globale qui permet aux jeunes de se questionner plutôt que des tests qui proposent un métier.

La majorité des coachs utilisent un test de plus de 50 ans, le RIASEC, à partir duquel de nombreuses déclinaisons ont été réalisées. Il permet d’évaluer les intérêts et ainsi définir les métiers à étudier.

Pour mieux connaitre le profil de personnalité, le 16 personalities est un outil ludique qui permet aux jeunes de mieux se connaitre.

Enfin, Bestfutur est propriétaire d’un algorithme qui, grâce à la passation de deux questionnaires, permet de savoir à qui vous ressemblez dans toute la communauté des jeunes accompagnés et aujourd’hui en enseignement supérieur.

Cet algorithme appelé matchMYstudies est accessible avec ce lien : cliquez ici. 

Les résultats aideront non pas à déterminer un métier (cela nous semble bien illusoire) mais bien plutôt à explorer des formations auxquelles l’ado n’avait peut être jamais réfléchi avant. Vous avez quelques profils intéressants à découvrir sur notre blog. 

 

Semer la confiance !

 

La confiance en soi est un sujet qui revient souvent dans les discussions. Vous vous interrogez sur cette question centrale de
l’existence qui revêt le manteau de la sécurité intérieure.

La confiance en soi s’apprend et se fortifie petit à petit. Elle est nécessaire pour que vos enfants déploient leurs ailes.
Certains psychologues définissent la confiance en soi en deux composantes indissociables : le sentiment d’efficacité personnelle – une croyance individuelle qui permet de penser qu’on peut réussir dans certains domaines – et le respect de soi – la conviction que l’on mérite d’être heureux.

Or selon le philosophe Charles Pépin, « on ne naît pas confiant mais on le devient ».

La confiance serait donc une capacité à être soi-même, à utiliser ses talents et ses intelligences en s’appuyant sur ses motivations
intrinsèques pour finalement passer à l’action et enfin accéder au bonheur. Lorsque des individus possèdent un bon niveau de
confiance en eux, ils ont tendance à se fixer des objectifs plus exigeants, à être plus endurants et à fournir davantage d’efforts
pour atteindre leurs buts.
La confiance se renforce avec l’expérience. Ceux qui voient le jour avec le germe de la confiance en soi et qui disposent d’un environnement favorable à sa croissance ont la chance d’apprendre facilement à la déployer.

Insuffler la confiance, c’est distiller les mots « aptitude » et « potentiel ». Pour donner confiance à votre ado, croyez vraiment en ses capacités sans les surévaluer et dites-le lui. La simplicité, la reconnaissance et l’expression sans fard de sa valeur sont des leviers incroyables.

La confiance s’accorde et surtout se transmet. Elle est le véhicule des possibles. Donner confiance ne se décrète pas, cela se construit. Exposez vos ados à des expériences pour qu’ils soient fiers d’y être parvenus.

Pour autant, la caricature des parents qui perçoivent des talents extraordinaires à des enfants ordinaires est tout autant un piège à éviter. « Mon fils est tellement intelligent qu’il a de mauvais résultats à l’école » : une phrase exprimée par des parents souvent aveuglés. Vous aimez vos enfants, c’est une certitude mais soyez réaliste car les encenser n’est pas non plus leur rendre service. C’est aussi une des raisons pour laquelle faire appel à un coach d’orientation scolaire peut s’avérer pertinent. Vous disposez ainsi du regarde d’un guide fiable et neutre.

 

Mieux se connaître pour mieux s’orienter avec un coach d’orientation scolaire

 

Vous rêvez que vos enfants réussissent dans un domaine où ils trouveront facilement du travail, pourront mener la vie qui leur
convient, seront à l’aise financièrement et surtout heureux.

Le premier principe à accepter est qu’ils sont les seuls responsables de leur vie. Ils ont l’habitude d’accuser les autres, les circonstances alors qu’ils sont à l’origine de leurs propres réussites et difficultés. N’avez-vous jamais entendu cette phrase : « C’est le prof qui ne sait pas expliquer. Je ne comprends rien, donc forcément je n’ai pas de bonnes notes. »

Pour vos enfants, il s’agit d’assumer ce qu’ils sont et ce qu’ils font. C’est ce message que vous pouvez leur adresser pour
amorcer une certaine prise de conscience.
Les efforts et le temps passés à essayer de transformer certains éléments de contexte, comme le niveau d’exigence du corps ensei-
gnant, sont stériles, car vous ne pouvez le changer.

En revanche, la décision d’apprendre, de comprendre et de fournir des efforts leur appartient entièrement.

Le rôle du coach d’orientation scolaire est aussi de rappeler le sens des efforts à vos ados.

 

Comment bien choisir son coach d’orientation scolaire ?

 

Il existe de nombreuses structures qui ont vu le jour ses cinq dernières années en France. Certaines fonctionnent par un système de franchises et d’autres sont des cabinets indépendants regroupant un seul ou plusieurs coachs. En France, la profession n’est pas règlementée et toute personne emphatique peut se déclarer coach ! Testez donc ses connaissances sur les filières sélectives (que vous aurez au préalable été trouver sur Parcoursup pour vous assurer de ses compétences.

Le coach que vous choisirez doit être certifié et pouvoir démontrer une aptitude forte à travailler avec des jeunes. Il n’est en effet pas donner à tout le monde de disposer de toute la patience nécessaire pour accompagner des jeunes ados en devenir.

De même, nous vous conseillons le bouche à oreilles pour trouver un bon coach ! Rien de tel que l’expérience de votre entourage pour vous donner une idée de la méthode de travail. Parlez-en autour de vous. Best futur, Coach d’orientation scolaire sur Paris aide votre enfant à trouver sa voie.

Mais, il reviendra au jeune de faire son choix. Il doit avoir envie de travailler avec cette personne et surtout lui faire confiance.

 

Pour conclure, nous sommes convaincus que pour choisir une orientation qui soit cohérente avec les motivations profondes et pertinente avec les intérêts, nos ados ont besoin d’être aidé, soutenu et challengé pour affirmer leur choix et compléter Parcoursup sans stress !

Le coach d’orientation scolaire est neutre et se positionne comme un guide fiable et rassurant. Il fournit les conseils nécessaires et peut sert de tiers de confiance. La communication familiale est parfois tendue sur le sujet et obtenir l’aide d’une tierce personne favorise un climat plus serein. Le coach est là pour jouer le rôle de médiateur et encourager enfants et parents à mettre un plan d’action en place qui leur permette de se retrouver autour de ce sujet si clef.

Pour tout savoir sur Parcoursup, consultez notre article Parcoursup expliqué par bestFutur

Le meilleur est AVENIR …

 

Si vous souhaitez en parler avec un professionnel, demandez un rdv pour parler orientation.